Mot-clé - XIVe siècle

Fil des billets - Fil des commentaires

En Chandellerue

Cette rue communiquait de la rue des Prisons Militaires (rue Maurice Barrès) à la rue du Neufbourg. Elle se nommait autrefois Chavellerue, au 18ème siècle rue de la Fonderie et à compter de 8 avril 1769 Chandellerue. En 1344 Chandeleyrue se trouvait du côté de la ruelle du Pré. Aubert le chandelier  […]

Lire la suite

Rue Chatillon

Cette rue allait de la place Sainte Glossinde au mur du rempart Saint Thiébault (aussi appelé rempart Serpenoise). Avant la rue Chatillon Vers 1500 entre la porte Serpenoise et la porte Saint Thiébault, jusqu'à la vieille muraille se trouvaient des jardins et des terrains vagues, où pourraient se  […]

Lire la suite

Rue Saint Gengoulf

De la rue Châtillon à la place Saint Martin. Le nom actuel rappelle l'église Saint Gengoulf, proche de la chapelle Sainte Glossinde, qui faisait face à cette rue. Cette rue s'est aussi appelée rue des prisons bourgeoises en raison de la prison bourgeoise construite derrière la prison militaire. En  […]

Lire la suite

Rue Dupont des Loges

De la Chaplerue à la place Sainte Glossinde, cette rue s'appelait autrefois rue de la Crête. La rue de la Crête rappelle la maison de la Croste qui au XIIème siècle était l'ancien palais des évêques. Aussi dénommé Cour de Vic ou Cour l'Evêque, ce palais dépendait du temporal des évêques à Vic. Plus  […]

Lire la suite

Rue des Parmentiers

A l'origine cette rue s'appelait derrière la Grand'maison ou rue de la Grande Maison parce qu'au XIVème siècle l'hôtel de Gournais donnait en partie dans cette rue. Cependant son entrée principale se trouvait rue du Grand Cerf . Son nom de Parmentiers date du milieu du XVème siècle et rappelle la  […]

Lire la suite

Rue des Huiliers

Dans un titre de 1312, cette rue était appelée rue le Petit Saint Nicolas en Vesigneuf. En 1373 le maçon Jean Morel était domicilié rue de Olliers, derrière la rue du Neufbourg. Dans cette rue une ou plusieurs granges étaient citées en 1602, 1686 et 1761. En 1749 Nicolas Jacob, paveur au Saint  […]

Lire la suite

Place du Quarteau

Cette place contigüe au Champ à Seille (place Coislin) était l'une des plus anciennes de la ville. Sur cette place la halle des drapiers existante avait été refaite en 1315. Vers 1320 le marché des bêtes à quatre pieds se tenait au Quarteau. On y annonçait les mesures de fourrage destinées à la  […]

Lire la suite

Place Saint Martin

L'église Saint Martin in Curtis située près de l'ancienne porte de la première enceinte de la ville, datait du XIIIème siècle. La construction de la nef remontait à la première moitié du XIIIème siècle et le chœur à la fin du XVème siècle. En 1291 deux maisons étaient situées, l'une en Saint Martin  […]

Lire la suite

Rue de la Tête d'Or

Fin du XVème siècle une maison était citée derrière l'église Saint Sauveur à l'angle de la rue des Bons Enfants. Au XVIème siècle la rue des Bons Enfants commençait à la rue Serpenoise, à l'emplacement de la future rue Tête d'Or qui n'existait pas encore. L'hôtel de l'Intendance . L'intendant de la  […]

Lire la suite

Rue Cour de Ranzières

Cette rue partant de la rue des Bons Enfants et aboutissant à la Fournirue a laissé la place au centre commercial Saint Jacques. La rue des Bons Enfants prenant dans le haut de la rue Tête d'Or, se continuant par la rue Cour de Ranzières qui aboutissait au bas de Fournirue, servaient de raccourci  […]

Lire la suite

Place Chappé

Cette petite place qui n'existe plus était située entre la rue des Bons Enfants et la rue de la Chèvre. Tout ce quartier a été démoli vers 1970 pour y construire le centre Saint Jacques. Primitivement elle aurait porté le nom de place de Porsaillis. Puis appelé place Xappey, ce nom avait évolué au  […]

Lire la suite

Rue des Bons Enfants

Cette petite rue conduisant de la rue Tête d'Or aux rues cour de Ranzières, de la Chèvre et à la place Chappé, n'existe plus puisqu'elle se trouvait auparavant à l'emplacement du centre Saint Jacques. La rue pourrait avoir autrefois commencé à l'angle de la rue Serpenoise, comprenant le haut de la  […]

Lire la suite

Place Faucotte

Cette place se trouvait à l'angle des rues Chaplerue et de la Chèvre. Le nom de cette place a évolué, de Facatte à Facotte, Falcatte, Faucotte, pour devenir parfois Cocotte. Ce nom proviendrait d'une famille Falcon qui possédait une grande maison sur cette place et qui aurait appartenue à Bertrand  […]

Lire la suite

Rue de la Chèvre

C'est une ancienne rue qui longeait le mur d'enceinte situé derrière les arcades de la place Saint Louis. Lors de fouilles il avait été retrouvé des restes de constructions romaines. Elle communiquait de la rue Fournirue à la rue des Parmentiers. Vers 1350 la rue était désignée sous le nom de rue  […]

Lire la suite

Rue de l'Abreuvoir

Cette rue se nommait autrefois rue du Coin l'Evêque ou rue derrière la Monnaie. Elle communiquait avec la rue de la Monnaie et le Champ à Seille. Elle aboutissait au vieil abreuvoir dit de la Chapelotte qui était déjà pavé au XIVème siècle. Les enfants atteints de la petite vérole avaient été  […]

Lire la suite

Rue du Change

Cette rue aussi nommée rue de Vésigneuf communiquait du bas de Fourniture à la place Saint Louis. La rue du Change et la place Saint Louis formaient un long triangle partant du bas de Fournirue jusqu'au Quarteau. A la fin du XIIIème siècle, la rue était appelée "En Change au Vésigneuf".  […]

Lire la suite

Rue Fournirue

La rue Fournirue depuis la place d'Armes, face à la cathédrale, descend jusqu'à la place des Paraiges. D'après Chabert le nom de Fournirue rappellerait les fourneaux dont se servaient les orfèvres pour confectionner de riches bijoux et des ornements d'église. Cette origine qui est contestée,  […]

Lire la suite

En Jurue

Cette rue commençant au bas de Fournirue conduit à la place Sainte Croix. Le haut de la rue jusqu'à la rue de la Charité s'était autrefois appelée derrière Sainte Croix, en raison de la fabrique de l'église qui y possédait cinq maisons. Egalement en 1311 vente d'une maison située en Jurue derrière  […]

Lire la suite

Rue d'enfer

Cette rue ou ruelle communiquait de la rue de la Fonderie (rue de l'abbé Risse) avec le bas de la Jurue. Autrefois ce n'était qu'un cloaque dont les deux extrémités étaient fermées par des portes. Encore nommée ruelle de la Baire parce que fermée la nuit. Ces fermetures étaient censées protéger ses  […]

Lire la suite

Rue de la Glacière

Cette rue qui bordait l'ancien mur d'enceinte, communiquait du haut de l'église Sainte Ségolène à la rue des Murs. Au moyen âge il existait à Metz la bonne ruelle des Fevres (en bonne ruelle actuellement) et la rue des Feivres ou Febvres (serruriers) sur le Mur, l'actuelle rue de la Glacière. Les  […]

Lire la suite

Haut de page