Mot-clé - Metz

Fil des billets - Fil des commentaires

Rempart Saint Thiebault

Collégiale Saint Thiebault Le quartier Saint Thiebault se trouvait autrefois hors de la première enceinte. Au XIIème siècle deux clercs y avait fondé une chapelle sous le vocable de Saint Thiebault. Une collégiale comprenant huit chanoines avait été créée en 1161. Leur église bâtie en 1190 avait été  […]

Lire la suite

Le parc de la Seille rebaptisé les jardins Jean-Marie PELT

Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré Lecteur vidéo intégré  […]

Lire la suite

En Chandellerue

Cette rue communiquait de la rue des Prisons Militaires (rue Maurice Barrès) à la rue du Neufbourg. Elle se nommait autrefois Chavellerue, au 18ème siècle rue de la Fonderie et à compter de 8 avril 1769 Chandellerue. En 1344 Chandeleyrue se trouvait du côté de la ruelle du Pré. Aubert le chandelier  […]

Lire la suite

Rue Chatillon

Cette rue allait de la place Sainte Glossinde au mur du rempart Saint Thiébault (aussi appelé rempart Serpenoise). Avant la rue Chatillon Vers 1500 entre la porte Serpenoise et la porte Saint Thiébault, jusqu'à la vieille muraille se trouvaient des jardins et des terrains vagues, où pourraient se  […]

Lire la suite

Rue Saint Gengoulf

De la rue Châtillon à la place Saint Martin. Le nom actuel rappelle l'église Saint Gengoulf, proche de la chapelle Sainte Glossinde, qui faisait face à cette rue. Cette rue s'est aussi appelée rue des prisons bourgeoises en raison de la prison bourgeoise construite derrière la prison militaire. En  […]

Lire la suite

Sous la neige, les fleurs

Pas vraiment attendue, la neige est arrivée Lecteur vidéo intégré L'arbre en fleurs sous la neige Au centre Pompidou, contrairement aux années précédentes, l'accumulation de neige n'a pas troué la toile, les hublots installés sur les tulipes ayant permis à la neige de s'évacuer normalement.  […]

Lire la suite

Rue Maurice Barrès

A l'origine la rue se serait appelée Chaude Ruelle en raison du cul de sac Chaulurelle à l'entrée de la rue près de la place Saint Martin, puis ensuite rue des Prisons Militaires après la construction de la prison. Une partie des remparts de la porte Serpenoise à la tour Camoufle aboutissait en 1729  […]

Lire la suite

Place Sainte Glossinde

Autrefois nommée place Saint Gengoulf, ce nom rappelait l'église paroissiale Saint Gengoulf, proche de l'église Sainte Glossinde. Le nom actuel rappelle l'abbaye Sainte Glossinde fondée au VIIème siècle par Glossinde fille de Wintrion Seigneur de la cour d'Austrasie. Abbaye Sainte Glossinde L'abbaye  […]

Lire la suite

Rue Sainte Glossinde

Avant 1740 pour accéder à l'église Sainte Glossinde sur la place du même nom, depuis l'entrée par la porte Saint Thiebault, il fallait passer par la rue du Cerisier (actuelle rue du Neufbourg), passer devant l'hôpital Saint Nicolas pour reprendre l'actuelle rue Lassalle vers l'église Saint Martin,  […]

Lire la suite

Rue des trois boulangers

Cette petite rue communique de l'ancienne rue de la Crête (rue Dupont des Loges) avec la rue Saint Gengoulf. Au XVème siècle elle s'appelait grandrue des boulangers. Vers 1660 la maison de la propagation de la foi des hommes avait été établie entre les prisons royales et une maison appartenant au  […]

Lire la suite

Rue Dupont des Loges

De la Chaplerue à la place Sainte Glossinde, cette rue s'appelait autrefois rue de la Crête. La rue de la Crête rappelle la maison de la Croste qui au XIIème siècle était l'ancien palais des évêques. Aussi dénommé Cour de Vic ou Cour l'Evêque, ce palais dépendait du temporal des évêques à Vic. Plus  […]

Lire la suite

Haut de page