Rue Chaplerue

Au XIIIème siècle, sous différentes orthographes, la rue s'appelait Chapellerue, en raison de la chapelle des religieuses de Clervaux, située dans la rue.

Pour indiquer la rue, les habitants avaient coutume de nommer soit le nom de Chapellerue ou celui de rue de Clervaux.

Un cul de sac servait de dégagement aux maisons de la rue Serpenoise.

Monastère de Clairvaux

Venu à Metz en 1133, Saint Bernard suite à la demande de l'évêque, les moines résidant à la cour de Vic (rue des précheresses) avaient été remplacés par des religieuses de Clairvaux dont le monastère de Metz avait pris le nom de petit Clairvaux. La rue conduisant à leur chapelle avait pris vers 1243/1275 le nom de Chaippellerue.

Au XVème siècle, les religieuses avaient construit un bâtiment contigu au couvent qui avait pris le nom de Grange du Saint Esprit ou Grange de Clervaux (au n° 23). La chapelle du Saint Esprit se trouvait vis à vis de cette grange. En 1400 la maison Dieu du couvent de Clervaux possédait un moulin sur la Moselle. La grange avec des greniers avait ensuite appartenu à l'hôpital Saint Nicolas qui l'avait cédée à la ville de Metz en 1524 en tant que grange ou magasin d'artillerie.

En 1567 les religieuses de Clairvaux retournèrent à Besançon et laissèrent la maison de Metz à bail à Jérôme Colbiate. L'église et la chapelle du Saint Esprit en partie ruinées, contigües à la grange de la ville, étaient devenues une auberge au nom du Cheval Blanc. En 1573 les religieux de Saint Antoine ayant cédé leur maison du Quai Saint Pierre, avaient été placés dans cette auberge dont le propriétaire avait été exproprié. Les Antonistes avaient quitté ce lieu vers 1670 pour s'installer rue Mazelle.

En mars 1771 Joseph Demange, receveur des deniers patrimoniaux et d'octroi de la ville de Metz, avait fait l'acquisition des maisons et dépendances de Clairvaux. La façade donnant dans la rue Chaplerue avait pour voisins le magasin de la ville (ancienne grange du Saint Esprit) d'un côté et de l'autre côté des maisons appartenant à des particuliers. Le sieur Demange ayant l'intention de reconstruire cette partie du bâtiment, avait demandé l'autorisation à la ville. Dix ans plus tard le 15 juin 1781, le commis voyer de la ville avait visité l'ancienne église de Clervaux pour en constater l'état. La toiture et les planchers étaient entièrement écroulés. A l'extérieur le mur comportait plusieurs lézardes, le chéneau en pierre de taille était détaché du mur, la porte était cassée et soutenue par deux crampons métalliques. Vu la vétusté de l'édifice, sitôt la procession du Saint Sacrement terminée, trois étançons en bois traversant la rue avaient été posés pour soutenir le mur qui risquait de s'écrouler. Le 21 juin suivant le bureau de la généralité de Metz décidait la démolition dans les trois jours.

Le 30 avril 1782 Joachim de Paultrier, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint Louis, commandant en chef de l'école royale de l'artillerie de Metz, avait acquis la totalité de l'abbaye de Clervaux et avait fait démolir la partie située rue Chaplerue pour y établir une nouvelle façade. L'alignement de la nouvelle façade était à prévoir en ligne droite de l'angle du magasin de la ville au jambage de la cour d'entrée devant l'ancienne église.

En 1866 lors de la restauration des anciens bâtiments conventuels de Clervaux, avaient été découverts des colonnettes de l'ancien cloitre, une statue de la Vierge avec un diadème bleu et un Saint Sébastien.

La chapelle démolie occupait l'emplacement de la fabrique de conserves Moitrier et le couvent à l'arrière était à l'angle des rues Chaplerue et des Precheresses. L'ancienne maison abbatiale était devenue l'habitation de monsieur Moitrier et le jardin en dépendant aboutissait derrière la rue des Parmentiers.


En 1268 dans la rue se trouvait l'hôtel de Renairt de Quaisin.

En 1301 la maison de Sainte Marie aux Bois c'est à dire Abbaye de Sainte Marie aux Bois, du côté de la rue des Precheresses appartenait à l'abbaye de Sainte Marie aux Bois du diocèse de Toul. En 1362 le couvent et son abbé avaient légué leur maison à Perrin Blondel et à sa femme pour leur vie durant.

En 1509 une maison était située sur le contour de Chapellerue et de la rue de Vieille Boucherie (rue Serpenoise) contigüe à la maison du boulanger Richard.

En 1609 Jean Collin, secrétaire du maitre échevin de Metz, habitait une maison de la rue.

L'hôtel de Philippe Praillon avait été acheté par les Jésuites en 1645 pour y installer leur collège. Le collège qui occupait tout le terrain entre les rues de la Chèvre, Chaplerue, et Tête d'Or, avait son entrée dans l'ancienne maison de Philippe Praillon. Les pères Jésuites possédaient en outre quatre maisons de la rue Chaplerue.

La maison du poids de la laine située vers 1650 dans cette rue avait été vendue par la ville au XVIIIème siècle pour la somme de 1.010 livres.

En 1739 la rue avait été élargie depuis le monastère de Clervaux jusqu'à la rue Serpenoise.

A partir de 1773 la rue avait pris le nom de Chaplerue.

Par une loi du 17 août 1791 la rue était la paroisse du centre à la limite de la paroisse épiscopale.

Le collège avait été supprimé en 1790, puis en 1874 le prolongement de la rue de l'évêché passait au travers des maisons et dépendances de l'ancien collège.

En 1891 un nouveau pavage avait été posé dans la rue.

Commerces de la rue en 1936

N° 3 café de l'étoile, n° 5 garage Moitrier, n° 9 fournitures pour tailleur, n° 11 foyers, fumiste, n° 13 Singer machines à coudre et Télic installation de téléphone, n° 15 restaurant grande taverne, n° 17/19 pâtisserie, n° 25 chaussures,

n° 2 coiffeur et librairie, n° 2/4 restaurant Moitrier, n° 6 marbreries lorraines, sculpteur, n° 8 fabricant de craquelins, n° 12 modiste, Impasse Chaplerue, n° 20/22 boucherie, n° 34 cafetier, n° 36/38 déménagements, n° 40 tabac et articles de ménage, n° 42 crèmerie, n° 44 encadrements.

  • PT-chapelrue_-_4-900x675.jpg
  • PT-chaplerue3_-_6-900x675.jpg
  • PT-chaplerue4_-_7-900x675.jpg
  • PT-chaplerue6_-_9-900x675.jpg
  • PT-chaplerue5_-_8-900x675.jpg
  • PT-chaplerue1_-_4-900x675.jpg
  • PT-chaplerue2_-_5-900x675.jpg
  • PT-chap_-_12-900x675.jpg
  • PT-chapler2_-_9-900x675.jpg
  • PT-chapler_-_8-900x675.jpg
  • PT-chapl_-_11-900x675.jpg
  • PT-chaplrue_-_12-900x675.jpg
  • PT-chaplru_-_15-900x675.jpg
  • PT-chapler_-_13-900x675.jpg
  • PT-chapler_-_3-900x675.jpg
  • PT-chepleruee_-_25-900x675.jpg
  • PT-chaperu_-_23-900x675.jpg
  • PT-chpleru_-_24-900x675.jpg
  • PT-haplerue_-_29-900x675.jpg
  • PT-chapler_-_26-900x675.jpg
  • PT-c_hpleruee_-_28-900x675.jpg
  • PT-chaplerue_-_3-900x675.jpg
  • PT-chaplerue_-_1-900x675.jpg
  • PT-chaplerue_-_2-900x675.jpg
  • PT-chpalerue_-_6-900x675.jpg



/



Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page