L'école du Graouilly

Cette école a été construite pendant l'annexion allemande au début du XXème siècle au lieudit Croix Saint Jean.

L'école du GraouillyEn 1920 école catholique de garçons, elle accueillait 471 élèves répartis dans 12 classes et environ 86 nouveaux élèves étaient attendus. Une 13ème classe devait être créée.

En 1923 une clôture grillagée séparait l'école protestante de ses voisins.

En 1924, 286 enfants étaient répartis dans trois classes de l'école maternelle située dans l'école protestante, et la création d'une 4ème classe était devenue nécessaire. Le local était disponible ainsi que le mobilier qui venait de la classe protestante supprimée.

Le traitement annuel de la nouvelle sœur était de 3.200 francs et celui de la nouvelle femme de service de 3.000 francs.

L'année suivante l'école maternelle comptait 294 élèves, il était nécessaire d'ouvrir une cinquième classe . Le local était disponible au premier étage de l'école du Graouilly. Du mobilier était acheté et une nouvelle sœur institutrice était arrivée.

La même année la première tranche de l'installation électrique était faite dans les salles de classe du rez-de-chaussée, mais les salles des premier et deuxième étages étaient encore privées de lumière. Un crédit de 6.900 francs était prévu pour l'achèvement de l'installation. Des peintures avaient été refaites dans les couloirs et les différentes salles de l'école protestante.

Le vœu était émis que l'école soit dénommée École du Graouilly.

L'année 1927 avaient été réalisées la réfection des planchers et la construction d'un avant-toit ainsi que la pose de grillage aux fenêtres.

Le 7 avril 1933 la ville avait donné son accord pour qu'une classe israélite soit ouverte à l'école protestante du Graouilly.

Souvenir de Jacques Lorrain

Au sortir de ma toute petite enfance, l'école du Graouilly a été mon premier contact hors du cocon familial. C'était alors l'école maternelle du Sablon. J'ai donc dû y faire mes premières armes à partir de 1958...Les concierges de l'époque s'appelaient Mr et Mme Martin. Maman m'accompagnait tous les jours à l'école, on passait par la boulangerie pour acheter un petit pain au chocolat que je glissais dans une petite sacoche de cuir comme chaque élève portait en bandoulière. Je sais que c'était du cuir...le petit pain au chocolat avait bien le temps de s'imprégner de l'odeur du cuir avant qu'arrive l'heure de sa consommation. Une fois entré dans la cour de l'école, je surveillais de loin la fermeture de la grille, symbole de la séparation douloureuse d'avec maman et annonciatrice de l'arrivée des pleurs que les maîtresses ne pouvaient pas calmer.

Le 25 juin 1994, c'était la fête à l'école du Graouilly. La porte des Allemands était reproduite sur le mur du préau et la fête battait son plein dans la cour d'école.

La porte des Allemands représentée au fond du préau Fête à l'école du Graouilly

Fête à l'école du Graouilly Fête à l'école du Graouilly

Le 30 mai 1997, le maire de Metz Jean Marie Rausch était venu donner une leçon d'instruction civique aux écoliers de l'école du Graouilly. A la question d'un des enfants, il avait répondu qu'il n'était plus décidé à se représenter aux élections municipales, parce qu'il estimait vu son âge, qu'il fallait savoir s'arrêter à temps.

Pendant le courant de l'été 1999, l'école du Graouilly avait été rénovée tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Neuf classes accueillaient 191 enfants. Depuis fin 1998 elle disposait d'une salle d'informatique. Les élus avaient visité en avril 2000 la rénovation de cette école.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page