Ambiance en 1918

Relaté par les journaux de la région.

  • Une distribution de cartes de pain, sucre, viande, épicerie, saccharine, avait eu lieu le jeudi 19 décembre pour les familles de A à K et le vendredi 20 pour les familles de L à Z, dans la salle de gymnastique de l'école Saint Bernard.
  • A la Kriegsküche du Sablon se passait ce qui suit:

Des ouvriers alsaciens du chemin de fer avaient été servis avec des repas de la veille. A côté d'eux des agents allemands mangeaient des repas frais. A force de réclamations, la directrice avait fait changer la nourriture. La porte de la cuisine refermée, on y avait chanté "Die Wacht am Rhein".

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page