Rue de la Garde

Avant le 18ème siècle la rue se nommait rue dessous la montagne Saint Hilaire puisque l’église du même nom était construite derrière la haute pierre. Dénommée plus tard rue de la Garde en raison de la maison du guetteur qui surveillait le transport sur la Moselle.

Le corps de garde à l’angle de la rue de la garde et du moyen pont reposait sur le vieux mur d’enceinte, qui partant en ligne droite depuis la voûte de l’abreuvoir Saint Jean allait jusqu’à la tour qui terminait l’esplanade.

En 1724 l’explosion de la poudrerie du Saulcy avait endommagé l’hôtel abbatial de Saint Arnould longeant la rue de la Garde, lequel avait été reconstruit en 1738.

La rue allant du moyen pont à l’esplanade en longeant le rempart, avait été établie vers 1740 pour former la rampe de l’esplanade qui conduisait au jardin Boufflers et à l’hôtel du gouvernement. La rue de la garde qui se prolongeait dans l’actuelle rue du juge Michel avait été établie en 1755. Un escalier avait été construit pour établir une communication avec la rue sous Saint Arnould.

Un aqueduc conduisant les eaux de l’hôtel du gouvernement dans un vieil égout en bas de la rue de la garde, avait été établi en 1754.

En 1758 une indemnité avait été perçue par le sieur Meunier, entrepreneur de bâtiments, pour la démolition de la maison située au bas de la rue de la garde.

Une maison de forme moderne et élégante avait été construite en 1850 dans cette rue.
Collection D. Mahut Collection D. Mahut

L’architecte de l’arrondissement en 1875, sans faire remplir aucune des formalités légales, avait donné l’ordre de faire démolir une maison rue de la garde, qu’il prétendait compromettante pour la sécurité publique. L’autorité municipale était intervenue pour faire annuler cet ordre, les architectes messins reconnaissant la maison en parfait état.

PublicitéUn crédit avait été voté en 1905 pour élargir le trottoir au coin des rues du moyen pont et de la rue de la garde.

En 1936 le seul commerce de la rue était un café situé au n° 1.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page