Ile du Saulcy

Au moyen âge le Saulcy était une prairie plantée de saules qui servait de pâquis communal. Un gué face à la porte d’Anglemur (proche de l'Esplanade) y conduisait par le wade des pécheurs.

En 1514 la ville avait fait un emprunt à l’hôpital Saint Nicolas pour subvenir aux frais de guerre avec le Duc de Lorraine. L’hospice avait reçu en dédommagement le pré du Saulcy dont il possédait déjà les regains. Ce pré, dit le Saulcy, près de la porte du pont des morts et le long de la rivière jusqu’à la vanne de Wadrineau, contenait 77 fauchées. Il se nomma pendant des siècles pré de l’hôpital.

Digue des PucellesAu 16ème siècle, il avait été créé un moulin à poudre, à l’angle du pré du Saulcy près de la digue des Pucelles.

En 1753 les chantiers de bois qui se trouvaient au grand Saulcy –future place de la Comédie- avaient été transférés au petit Saulcy, dans le pré de l’hôpital, près du moulin à poudre. En 1778 le chantier de bois avait été incendié ainsi qu’un magasin de fourrage.

En 1828 un tir au fusil et au pistolet avait été installé au Saulcy.

A la suite de l’incendie de l’un des magasins de fourrages, le dépôt de paille et fourrage avait été transféré près de la digue de Wadrineau vers 1850.

En 1902 l’ancienne porte du Saulcy avait été démontée et le corps de garde démoli, la ville transformant en promenade la place et le rempart entre cette porte et le pont des morts.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page