Pont des Morts

Il semble que le pont avait porté à l’origine le nom de pont Quinquaraille.

Avant le 12ème siècle les condamnés à morts étaient jetés dans la Moselle du haut du pont des morts avec une pierre au cou et enfermés dans un sac.

En 1222 l’évêque Conrad avait attribué à l’hôpital Saint Nicolas le meilleur vêtement de chaque mort pour l’entretien du pont, alors en bois. Le don du vêtement était fait dans chaque paroisse et le corps ne pouvait recevoir la sépulture avant la remise de celui-ci.

En 1282 un atour du maître échevin confirmait le droit pour l’hôpital, en plus du don des vêtements, de percevoir un droit de passage sur les ponts de la Moselle depuis Moulins jusqu’à Metz. En contrepartie Saint Nicolas avait la charge d’entretenir les ponts et de reconstruire le pont des morts en pierre à raison d’une arche par année.

L’hôpital faute de revenus suffisants pouvait difficilement tenir ses engagements et le pont composé de 17 arches n’avait été achevé que vers 1340.

En 1445 Nicole Louve avait fait édifier une croix près du pont, qui avait pris pendant un certain temps le nom de pont au loup, marque que Nicole Louve portait dans ses armoiries. La croix avait été détruite en 1730 lors de la construction du fort Moselle.

Pont des MortsEn 1476 suite à une grande sécheresse l’île du pont des morts semblait reliée à la terre, mais en 1502 il avait plu si fort que pendant trois semaines les charrettes n’avaient pas pu emprunter le pont.

En 1738 il existait au bout de la rue du pont des morts un ancien château avec deux tours qui fermaient autrefois la porte de la ville. Sur ordre de Belle Isle ce château et la porte de la ville avaient été démolis pour former une place à la tête du pont.

Vers 1770 des travaux avaient été entrepris avec la construction d’un radier pour préserver les fondations qui avaient été endommagées par le choc des glaces.

Pont des MortsLe pont avec 15 arches au lieu des 17 précédentes, avait encore été restauré et élargi vers 1840. La longueur était de 196 mètres pour 7 mètres de large dont 5 mètres pour la chaussée. Le pont avait été livré à la circulation le 16 septembre 1847.

Collection D. MahutIl passait journellement sur ce pont 7.469 piétons dont 1.687 militaires, 74 chevaux de selle, 1016 chevaux attelés non compris les corps de troupe.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page