Les larcins dans la commune du Sablon

Le 22 septembre 1791 Anne Tribout, native de Pagny les Goin était servante chez la veuve Guelte. Elle lui avait pris 12 gros écus pour les donner à sa sœur. Il avait été conseillé à la veuve Guelte de mettre sur le champ, sa servante à la porte.

Le premier juillet 1793 Dominique Métry, Maire du Sablon, voulait expulser un nommé Barbier et un inconnu en garnison à Metz, accompagnés d'une fille, qui s'étaient permis d'entrer dans son jardin, pour y cueillir trois artichauts. Quand le Maire s'était approché d'eux, il s'était vu menacé d'avoir le ventre crevé avec un sabre. Ledit Métry et sa femme s'étaient cachés derrière un groseillier quand le nommé Barbier prenant un fusil de chasse des mains de la fille, avait tiré deux coups qui ne les avaient pas atteints.

Le 8 octobre 1793 à 8 heures du soir, cinq soldats de la garnison de Metz, après avoir bu et mangé pour la somme de 35 livres dans l'auberge appartenant à Hidulphe Fidric, avaient cassé les vitres de l'auberge à coups de sabre. Ils avaient aussi coupé les vignes et les raisins qui se trouvaient en face de l'auberge. Après avoir en plus, maltraité l'aubergiste, ils avaient cassé un plat, une assiette et volé deux bouteilles et trois verres.

Le 6 juillet 1810 les trois fils de la veuve Jaclard âgés de 13, 19 et 21 ans, avaient commis plusieurs larcins (cueillette de cerises, dégradation des arbres fruitiers, vol de choux et de salades, fleurs arrachées). Après bien des menaces, ils avaient été éjectés des jardins par dessus une haie.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page