Du lait et des glaces, un régal…

Deux montagnards venus du Béarn en 1886 avec un troupeau de chèvres, avaient vendu leur lait à Metz pendant deux mois. Ils annonçaient leur passage au moyen d’une flûte de pan.

En 1900 la ville était parcourue le matin par des chèvres des Pyrénées qui fournissaient du lait aux malades.

L’après-midi de nombreuses voitures à bras conduites par des italiens vendaient des glaces assorties pour 1 ou 2 pfennigs aux enfants.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page