Des poules au Sablon

Dans les années suivant l'après-guerre il était courant d'avoir des poules à proximité de la maison.

Les poussins étaient achetés au marché puis tenus au chaud dans une caisse en bois, au dessus de laquelle un petit chauffage gardait une bonne chaleur. Devenus résistants ils étaient intégrés au poulailler avec les poules adultes.

Le soir venu les poules étaient enfermées dans un abri et dormaient perchées sur des barres soit métalliques soit en bois.

Le matin les poules étaient lâchées dans un enclos grillagé et recevait leur pitance, un mélange de différentes graines.

Pour pondre les poules se rendaient au-dessus d'une caisse remplie de paille dans laquelle tombaient les œufs.

C'était un vrai plaisir de ramasser les œufs frais du jour. Certaines personnes appréciaient de gober ces œufs tout juste pondus. Pour ce faire il suffisait de faire un petit trou à chaque bout de l'œuf et d'aspirer le contenu doucement dans la bouche.

Devenues vieilles les poules étaient sacrifiées et terminaient leur existence en tant que poule au pot.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page