Oh!!!

Conseil municipal du 14 juin 1839

BaignadeVu que beaucoup de personnes se baignaient journellement nues, sur le petit pré donnant sur les jardins de derrière le village.
Que des lois et règlements particuliers punissent comme attentat aux mœurs et à la morale publique toute personne qui se trouverait en contravention.
Arrête qu’à dater de ce jour il est expressément défendu de se baigner dans la rivière qui longe les jardins de derrière le village d’une extrémité à l’autre.
Qu’il sera dressé procès verbal contre ceux qui s’y baigneront. Le présent arrêté est affiché et annoncé au son de la caisse.

Signé : le Maire.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page