An deux de la République française une et indivisible

Les fusilsEn septembre 1793 à Longeville les Metz, dix à douze fusils qui appartenaient aux concitoyens, ayant besoin de réparations avaient été remis en état par un armurier.

Quant au tambour il avait été porté chez un peintre chargé de faire disparaître les fleurs de lys qui y étaient encore apparentes .Une baguette avait aussi été achetée pour remplacer celle qui était cassée.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page