Ecole d’infirmières

Association des Dames Françaises - Comité de Metz

L’école d’infirmières ADF [1] de Metz avait été fondée par Madame Maurice de Wendel en novembre 1920.

Les cours élémentaires avaient d’abord eu lieu à la maternité, puis le comité ADF avait loué une salle à l’hôpital Bonsecours.

En 1926 avait été créé le cours d’auxiliaires de la croix rouge, le 15 avril 1927 l’école avait été reconnue pour la préparation au diplôme d’état d’infirmière hospitalière. Le ministère en 1934, avait donné à l’école l’autorisation d’organiser des cours pour la préparation au diplôme d’état de visiteuse polyvalente. Reconnaissance le 19 mars 1936 pour la préparation au diplôme d’état de visiteuse d’hygiène sociale, l’école étant agréée le 3 août 1938 pour la préparation au diplôme d’état d’hospitalière et d’assistante de service social.

La directrice de l’école, sœur Eugène Joseph, avait pris l’initiative de créer un foyer d’infirmières dans un immeuble appartenant à la congrégation des sœurs de la Providence de Peltre, 12 rue Maurice Barrès à Metz.

En 1934 avaient été réalisés la construction et l’aménagement d’un foyer comportant une dizaine de pièces, un bureau et un petit réfectoire. Deux ans plus tard, l’agrandissement du foyer avait permis l’ouverture de 7 autres pièces, d’une salle d’études et de démonstration, ainsi que d’une petite cuisine.

Un corps de bâtiment avait été construit en 1937, avec installation d’un grand réfectoire. Le foyer comptait 15 pièces et pouvait recevoir 15 élèves et 2 monitrices.

En 1939 un inventaire répertoriait à l’hôpital Bonsecours la salle de cours dans laquelle se trouvaient 10 tables, 10 bancs avec dossiers, 12 chaises en bois pour élèves, 2 armoires, 1 table avec estrade et chaise pour le professeur [2], 2 tableaux noirs, 1 squelette, un mannequin démontable, etc…

Le foyer de la rue Maurice Barrès était composé :

Au rez de chaussée : d’un vestibule avec 1 canapé, 1 porte manteaux, vestiaire, etc… ; d’une salle à manger composée d’une petite table, de 3 longues tables, d’une longue armoire-buffet et de 24 chaises ; d’une cuisine avec 1 fourneau à houille, 1 fourneau à gaz, 1 buffet, 1 table, etc…

Au premier étage : un bureau avec 2 armoires, 1 canapé, 3 fauteuils, chaises, 1 machine à écrire avec table, téléphone, etc… ; 3 chambres à coucher avec chacune 1 lit divan, 1 armoire, 1 table, 1 lavabo, etc… qui étaient complétées par une salle de bains avec 1 baignoire, 1 fourneau à gaz, etc…

Dans l’antichambre une armoire et deux placards dans la cage d’escaliers.

Au deuxième étage : 5 chambres d’élèves meublées comme celles du premier étage. S’y trouvait aussi le logement des religieuses, mais également une salle de cours avec 4 longues tables, 48 chaises, 3 armoires, 1 calorifère, 1 tableau : une salle de démonstration avec 1 armoire, 12 tabourets, linge de lit, 1 poupée articulée, des seringues, des thermomètres, etc… : une cuisine avec casseroles, assiettes, nappes, vaisselle diverses, etc…

L’école depuis sa fondation jusqu’en 1939, avait formé 520 infirmières dont 6 avec diplômes supérieurs, mais également 620 auxiliaires de la croix rouge.

Notes

[1] Association des Dames Françaises

[2] appartenant à l’hôpital

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page