Le pont Lothaire

Le 15 février 1906 le conseil municipal de Plantières Queuleu avait décidé de remplacer le pont en bois construit en 1876/1877 sur la Seille, par un pont fixe massif, à condition que la commune du Sablon participe aux dépenses et que la route militaire soit classée chemin vicinal. En novembre 1909 le conseil municipal du Sablon avait accepté de participer aux frais.

Lors de l'incorporation de Queuleu et du Sablon la ville de Metz avait repris à sa charge les engagements des communes. La ville comptait sur la participation du département, du gouvernement militaire et des chemins de fer, participation qui avait été refusée. Cette question était à l'étude lorsque avait éclaté la guerre de 1914.

Après l'armistice les pourparlers avaient repris avec les divers services concernés. Le conseil municipal s'était prononcé pour un pont en béton armé. Les crédits prévus pour 1924 étant inscrits au budget, les travaux pouvaient commencer en 1925.

La largeur du pont devait être de 6 mètres avec deux trottoirs de 1,50 mètre. Les voûtes étaient prévues pour qu'il existe un espace de 1 mètre entre la clef de voûte et les hautes eaux. Les piles devaient être construites en dehors du lit de la rivière dont la largeur de 12 mètres devait être respectée. Enfin pour répondre aux desiderata de l'autorité militaire et en obtenir une subvention, le pont devait pouvoir supporter un convoi de type n° 1 et comporter un dispositif de mine.

Au printemps 1926 le pont n'était toujours pas commencé et l'ancien pont était endommagé. La maire avait fait mettre quelques planches pour éviter un accident et en avait demandé la réparation à l'autorité militaire. Le Général de Lardemelle avait fait des réserves quant à la solidité du support.

Un crédit de 460.000 francs avait été voté en 1927 pour la construction en béton armé. La ville attendait du département et de l'état une subvention de 50 %. En fin d'année le département avait décidé de doubler sa subvention et les travaux pouvaient commencer au printemps 1928.

Finalement le nouveau pont reliant le Sablon à Queuleu avait été livré à la circulation en 1929.


Détruit par les bombardements, le pont avait été reconstruit vers 1955. La largeur du nouveau pont était de 12 mètres contre 9 mètres pour l'ancien pont.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page