Le pont du Sauvage à Longeville les Metz

Reprise d'un commentaire de Patrick Marche relatant l'histoire du pont

Le pont du Sauvage, du nom du lieu-dit puis du hameau situé entre Longeville et Ban-Saint-Martin, à proximité de la digue de Wadrineau, a été construit en 1906, par les Allemands. Ce pont, permettait aux soldats Allemands qui occupaient alors l’ancienne caserne Roques, aujourd’hui résidence universitaire, d’aller s’entraîner sur l’autre rive de la Moselle. Tout comme il devait permettre d’acheminer des troupes dans l’autre sens vers les forts du Saint-Quentin….

Ce pont a été détruit sur ordre du Général Kittel, le 18 novembre 1944 au matin alors que la Company I du 378th Regiment Infantery US commençait à le traverser, tuant des GI's. Vous trouverez un récit de cet épisode sur http://www.ironmenofmetz.new.fr/dans la rubrique Bataille.

Je mes souviens que pendant de nombreuses années, avant la construction de l’actuel pont de Verdun, nous franchissions en voiture un pont en bois avec ossatures métalliques qui se terminait en S sur la descente au Ban-Saint-Martin. Pour permettre la circulation dans les deux sens (Longeville - île Saint-Symphorien), le génie américain avait construit deux ponts Bailey jumelés, qui finalement formaient le pont du Sauvage provisoire.

Un provisoire qui a duré plus de 20 ans, puisque ce n’est que fin 1965, que commença la construction de l’actuel pont de Verdun.

Dans l'ouvrage "Longeville-les-Metz" d'Alain Gatti, il est dit que deux soucis ont guidé la construction de ce nouveau pont : la circulation fluviale et la circulation routière. L’aménagement de la Moselle entre Metz et Frouard prévu pour 1967, devait rendre la Moselle praticable à des péniches de 1500 tonnes. Le gabarit du pont du Sauvage « provisoire » n’était plus compatible avec un tel trafic. De plus en novembre 1962, les pouvoirs publics relevaient un trafic journalier de plus de 10.800 véhicules dans les deux sens.

L’actuel pont de Verdun a été officiellement inauguré le 12 septembre 1967. C’est à la requête du Comité National du Souvenir et du Groupement Bleu-Horizon qu’il fut baptisé « Pont de Verdun ». Son côut de 9.820.000 Frs (1968) a été financé à 49.45% par l’Etat, 20.35% par le département, 2.45% pour la Ville de Metz, 2,45% pour Longeville et 2.45% pour le Ban-Saint –Martin.

Pour compléter l'historique, des photos de l'ancien pont transmises par Marc Gocel

Vue sur Metz L'ancien pont du Sauvage

Année 1967 Longeville et le pont du Sauvage Le pont provisoire A la mémoire des libérateurs

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page