Nuisances et décadence

Le rempart situé entre la Seille [1] et la porte Saint Thiébault était en 1828 l’un des quartiers les plus isolés de la ville et très fréquenté par des filles publiques et des soldats.

Les jeuxChaque dimanche des jeux publics bruyants avaient lieu à cet emplacement. Beaucoup de personnes qui participaient à ces jeux tenaient des propos orduriers et blasphématoires.

Les habitants du séminaire et particulièrement les élèves, étaient exposées à être les témoins de scènes dégoûtantes et de débauches.

Suite à une plainte de l’évêque le passage du rempart avait été interdit aux personnes qui n’avaient pas la nécessité d’y passer. Les jeux bruyants avaient été également défendus.

Mais les scènes précédentes, affligeantes pour les mœurs publiques et propres à troubler la tranquillité des jeunes étudiants s’étant à nouveau reproduites, une nouvelle plainte avait été déposée par l’évêque en novembre 1832.

Notes

[1] qui passait rue Haute Seille

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page