Maison de la Cour aux Gelines dite aussi la Cornue Geline

Un hôpital était déjà cité à Chambière en 1254. Des infirmeries temporaires y étaient également établies, loin des habitations lors des épidémies de peste.

La maison de la Cour aux Gélines, située en Chambière, près du cimetière israélite, était une ancienne ferme qui au 15ème siècle fut transformée en loges pour les pestiférés.

En 1552 la Cornue Geline était abattue puis rebâtie en 1580. La ville en devint propriétaire pour y placer les pestiférés et les malades contagieux.

Un batelier de l’hôpital Saint Nicolas était chargé d’y transporter les malades, ainsi que leur nourriture, le pain et la viande fournis par l’hôpital Saint Nicolas.

En 1629 plusieurs religieux atteints de la peste en soignant les malades sont décédés et ont été enterrés à Bellecroix.

Au 17ème siècle devenu hôpital militaire, les bateliers du Rimport étaient requis pour y conduire les malades et blessés de Thionville. Quand les malades étaient trop nombreux pour la Cour aux Gélines, ils étaient également transportés à l’hôpital Saint Jacques et dans l’Hôtel du Passe Temps.

Cet établissement avait fonctionné jusqu’à la création de l’hôpital militaire du Fort Moselle en 1734.

Pendant la révolution ont été abandonnés à l’état comme propriété nationale le lavoir vis-à-vis de l’embouchure de la Seille et la Cour aux Gélines qui a été transformé en blanchisserie.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page