Hôpital de porte Serpenoise ou Maladrerie de Vieille Boucherie

A la fin du 12ème siècle une mention de l’hôpital Saint Ladre situé rue vieille boucherie, [1] aurait peut-être été une succursale de la léproserie de Saint Ladre.

Appelé hôpital de porte Serpenoise et situé derrière la porte du même nom il semblait être un refuge pour les pestiférés et les malades.

Il était probablement consacré aux femmes car administré par les bonnes Dames de Metz dont l’association et avec elle l’hôpital, avaient disparu au 14ème siècle. Une voie publique accolée à l’ancien hôpital rappelait la ruelle des bonnes sœurs de vieille boucherie.

En 1870 une pierre tombale trouvée rue des Clercs signalait un lieu de refuge derrière la vieille porte Serpenoise pour les pestiférés.

Notes

[1] (rue Serpenoise)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page