Vic sur Seille

Si l’origine du nom provient de l’appellation romaine Vicus, son existence est bien antérieure à la période gallo-romaine. Vic a été le siège d’une châtellenie et le chef lieu de baillage des évêques de Metz depuis le XIII° siècle. L’antique Vicus Bodasius (nom d’origine celte qui veut dire le marécageux) n’a plus conservé de vestiges de cette époque lointaine. L’hôtel de la vieille monnaie, construit en 1456 par l’évêque de Metz est un des principaux témoins du passé historique et prestigieux de la cité.

Hôtel de la monnaie De l’ancien château des évêques de Metz il ne subsiste plus qu’un portail, une muraille et les vestiges d’une tour ronde de XIII° siècle.

On voit à Vic plusieurs maisons à colombages de la renaissance. L’église paroissiale est une très belle basilique du XVI° siècle. La tour au dessus de la sacristie date de la fin du XI° siècle.

Dans la cour de l’auberge Saint-Christophe une étonnante statue en bois de près de trois mètres de haut, représente le protecteur des voyageurs.

Actuellement un musée présente les œuvres du peintre Georges de la Tour, natif de Vic.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page