Wandre

Eglise de Wandre Eglise de Wandre Avant 1666, année où l’église de Wandre fut dotée de fonts, les Wandruziens étaient baptisés à Herstal où les baptêmes sont enregistrés dès 1562.

Saint Étienne est le protecteur de la paroisse dont l’église a pris le nom. En 1765 Michel Grégoire, en est le chapelain et le vicaire.

A l’église de Wandre se trouve un vitrail sur lequel figurent les armes de Michel Grégoire dont le texte est : De Honorable Michel Grégoire en son temps recteur de l’église de Wandre 1776.

Vitrail de Michel Grégoire

La famille Thomson de Wandre et de Cheratte est originaire d’une famille de « maîtres de forge » de Juslenville près de Theux, au sud de Verviers. Le premier d’entre eux est Johan Thomson mentionné le 11 octobre 1443.

Forges de Juslenville Le platineur est un métier fréquent dans la fabrication des armes. Wandre est situé sur la rive droite de la Meuse, en face d’Herstal où se trouve encore la fabrique d’armes appelée FN (fabrique nationale) assez réputée à l’étranger.

Beaucoup de Wandruziens du début du XIXème siècle sont caractérisés comme platineurs. La localité servait traditionnellement de résidence à de nombreux ouvriers armuriers à domicile ; en 1896, on en comptait 323.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page