Les dettes

En 1742 Anne veuve de Jean, dit que son mari étant décédé depuis environ deux ans, lui a laissé trois enfants et en plus un grand nombre de dettes. Pour payer ces dettes Anne aurait désiré vendre les meubles de la succession, mais il ne lui est permis de les vendre, puisque appartenant à ses enfants mineurs, que sous l'autorité de la justice. Elle demande que la succession soit vendue sur une simple affiche apposée à la porte de l'église et vendue au plus offrant et dernier enchérisseur.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page