La polémique

L'année suivante, une polémique se fait jour dans la presse messine quant à son rôle effectif dans la résistance. Le Lorrain du 8 novembre publie un article signé Siméon, niant les actions d'Ernest pendant l'occupation, lui reconnaissant seulement la mise à disposition de son appartement pour les contacts radio avec Londres.

Quelques jours plus tard, dans le Messin, l'ex commandant Grégor, devenu député, s'élève fermement contre ces attaques, certifiant le rôle joué par l'horticulteur woippycien.

La réponse d’Ernest Kempnich par voie de presse

Le 30 avril 1946 Anna Britz, l'épouse du directeur de district pendant la guerre, lui demande un certificat de bonne conduite, pour hâter la libération de son mari qui a été arrêté.

Extrait de la lettre de Madame Britz Traduction de la lettre de madame Britz Réponse à Madame Britz

Il envoie ce certificat, disant qu'à sa connaissance, Britz n'a fait aucun mal aux habitants de Woippy. Il souligne cependant les souffrances qui ont été infligées aux français, par la faute de l'occupant allemand.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page