Les miracles

Pèlerinage
Avant 1126, il existait une simple petite chapelle. A partir de 1642 on y vient en pèlerinage. A la Pentecôte 1643, il vient 3.000 personnes en pèlerinage et autant les jours suivants.

  • François âgé de 30 ans, « interdit de ses jambes », vient en pèlerinage et se retrouve miraculeusement guéri.
  • Magdeleine âgée de 40 ans, travaillée par une douleur continuelle depuis 5 ans au côté gauche, a senti son mal rouler comme une boule en tombant en bas.
  • Humbert 20 ans, impotent par un mal du côté droit, sans pouvoir poser le pied par terre, fut guéri après les vêpres.
  • Marguerite 38 ans, atteinte d’une douleur des reins et ne pouvant se tenir sur ses jambes, couchée ne pouvant se remuer qu’avec l’assistance de plusieurs personnes, est guérie après les vêpres.
  • Françoise était si enflée du ventre qu’elle ne pouvait plus voir ses pieds. Le lendemain du pèlerinage, le deuxième dimanche après Pâques, elle fut prise d’un grand sommeil et après elle était désenflée.
  • Françoise 21 ans avait les jambes enflées jusqu’à la poitrine. Après une neuvaine elle est désenflée.
  • François se trouvant travaillé d’une grande incommodité d’estomac et de poitrine qui l’empêchait de travailler, a vu les médecins et chirurgiens sans aucun soulagement. Il alla à la chapelle, après avoir mis la main sur le saint évangile, se confessa, communia et après la communion se trouva guéri. Il a ensuite séjourné à la chapelle pendant 5 à 6 mois. Un jour n’ayant point de feu au foyer, il eut recours à la Sainte Vierge, lui offrit un Avé Maria, à genoux devant le foyer, et aperçut aussitôt un tison allumé.
  • Simon était incommodé des deux jambes. A la Toussaint au cours d’une neuvaine à la chapelle il fait bénir du vinaigre et se retrouve guéri.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page