La guerre de 1914/1918

Printemps 1916 il devient réserviste Nouveau report d’incorporation Le 2 août 1914, il est mobilisé par l’armée allemande et se retrouve à Villers les Plesnois dans un bataillon d’ouvriers qu’il quittera le 30 novembre pour rejoindre à Metz la caserne de la Seille où il est employé à la cantine jusqu’au 17 février 1915. Démobilisé pour pouvoir se consacrer à la culture des légumes, il est à nouveau rappelé le 18 novembre 1916 au premier régiment d’artillerie de Königsberg où il restera jusqu’à son départ le 17 janvier 1917 pour le front russe à Riga.

Les usines sidérurgiques de Maizières les Metz réclament son retour à l’autorité allemande, afin qu'il leur livre le produit de ses récoltes. Suite à cette demande, il est démobilisé le 5 avril 1917. Pendant ce temps la plupart de ses cultures ont été perdues faute de soins.

A son retour à Woippy, il livre ses premières récoltes à l’usine de Hagondange, ne sachant pas que c'est l'usine de Maizières qui avait obtenu son retour, provoquant ainsi la colère du directeur de cette usine.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page