L'armée

Vers 1910, avec sa sœur et ses nièces, il est photographié pour une carte postale de son village natal de Landroff En 1901 l’armée allemande le convoque. Ne voulant pas servir les « Prussiens », il ne se présente pas. Il est porté déserteur. Suite au décès de son père et de son frère, sa mère le prie de revenir au pays. Revenu à Landroff, les autorités allemandes le convoquent au bureau de recrutement et le condamnent à une amende de 600 marks or. De plus il est inscrit dans une réserve spéciale, qui en cas de guerre, part le premier jour des hostilités.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page