La guerre d'Algérie - Au menu : du sanglier !!!

Le repas des troupes avec ou sans sanglier Le barrage électrifié le long de la frontière tunisienne ne servait pas seulement à empêcher l’ennemi de rentrer en Algérie, mais aussi à améliorer l’ordinaire des troupes.

Il faut savoir que le secteur était saturé de sangliers. Lors de la vérification matinale du réseau électrifié, la patrouille signalait la présence à tel endroit d’un sanglier (parfois plusieurs) électrocuté qu’une autre patouille allait chercher en 4x4.

Ainsi avait-on au menu du sanglier trois, quatre ou cinq fois par semaine.

Le sanglier c'est bon, mais trop c’est trop.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page