Un nouveau Centre Socio-culturel...

Au début des années 60, un Centre Socio-culturel vit le jour au Sablon, rue Castelnau.

Au début des travaux, il y eu la cérémonie de la pose de la première pierre. Aujourd'hui, nous verrions toute la clique des politiques en mal de relations publiques, mais à l'époque, ce fut l'Abbé Trapp qui officia la cérémonie de bénédiction du parpaing.

Quelques mois après, le Centre fut inauguré. On nous avait fait des papiers à l'école pour cocher les cases des activités intéressantes. Je me souviens avoir presque tout coché: Le théatre, oui, c'est pas mal. le ciné club, oui, pourquoi pas, le rotin et la vannerie, ah oui, ça aussi, le culturisme, oui, pourquoi pas, la photo, ah, oui, je coche.

Je ne sais pas s'ils ont pu exploiter ce document, mais nous n'étions que dans les balbutiements des sciences du markéting.

Finalement, je me suis inscrit au rotin, et j'ai même fait un beau plateau de fromage avant de cesser cette activité.

Le jeudi après midi, tous les jeunes étaient devant la télé.

Ma soeur faisait de la danse folklorique, et mon frère soulevait les poids et haltères. C'était au même moment mais pas au même étage.

De temps en temps les danseurs devaient demander aux athlètes de ...souffler moins fort, car il n'entendaient plus le rythme.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page