La Grange Lemercier

Par contrat du 9 février 1622 une vigne était louée au sieur de Streff, au dessous de la Grange Lemercier,

Le 5 août 1678 les frères Prêcheurs avaient engagé des poursuites contre Jean Lambert de Streff, écuyer et Seigneur de la Grange Lemercier. Pendant l'absence, par cas de force majeure des religieux, celui-ci s'était emparé d'une vigne leur appartenant. Par contrat du 9 février 1622, les admodiateurs du couvent avaient loué au sieur de Streff, trois quarterons de vignes, lieudit au Waccon, au dessous de la Grange Lemercier, moyennant une redevance annuelle de 5 sols. Le contrat terminé, le sieur de Streff avait refusé de se désister de la vigne qui leur appartenait.

En 1699 Sébastien Antoine était habitant de la Grange le Mercier. Le 13 avril 1701 Jean Blaise de la Grange Lemercier avait été élu échevin de l'église saint Privat.

En 1704 le recouvrement des taxes pour la Grange Lemercier se montait à 28 livres 15 sols et le jardinier de Monsieur de Navare devait payer 3 livres.

En 1705 Jean Baptiste Thomas de Navare, Seigneur de la Grange Lemercier s'était plaint auprès de l'Abbaye Saint Clément d'avoir souffert de la détérioration d'une pièce de terre la grande corvée située devant son château, par le mauvais état du chemin aboutissant au pont de Magny et qui n'avait pas été entretenu par les religieux. Le chemin était creusé par les inondations de la Seille, ainsi que par le passage des chartiers, voituriers, troupes à pied et à cheval qui traversaient la grande corvée.

Le 2 juin 1723 décès de François Goure qui était laboureur à la Grange Lemercier.

Nicolas François d'Auburtin, écuyer, Seigneur de Chesny et de la Grange Lemercier, conseiller au Parlement de Metz , avait fait construire une chapelle à la Grange Lemercier pour y célébrer le service divin, dans un endroit plus convenable que celui où se trouvait l'ancienne chapelle. Le 3 mai 1733, François Joseph Robert prêtre de Saint Victor, venu constater l'état de la chapelle , avait remarqué qu'il y avait eu anciennement une autre chapelle dans un endroit moins décent, puis avait béni la nouvelle chapelle, sous l'invocation de la sainte Vierge et avait célébré une messe.

En 1735 Nicolas Lacour époux de Marguerite Champigneulle était laboureur à la Grange où Nicolas Maire jardinier, époux de Françoise Collignon, était décédé le 30 juillet 1742. Le 11 décembre de la même année naissance de Barbe, fille de Marie Lapointe et de Michel Baujené, laboureur au même endroit qui était décédé le 10 mai 1756 à l'age de 54 ans. Le parrain était Monsieur Pierre Victor d'Aubertin, conseiller au Parlement, Seigneur de Chesny et de la grange Lemercier. En 1784 décès de Jacques Monet 63 ans blanchisseur à la Grange Lemercier.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page