Historiettes Sablonnaises - Un livre à découvrir

Couverture Historiettes Sablonnaises Découvrez mon livre contant les aventures d'un jeune Sablonnais. Je vous propose de télécharger ce livre. Vous trouverez dans les annexes un fichier au format pdf pour visualiser le livre, et un fichier zippé pour le télécharger.

Vous pouvez également, me contacter, afin d'acheter la version papier du livre, ou pour découvrir mes autres ouvrages.

Un avant goût avec la quatrième de couverture.


HISTORIETTES SABLONNAISES

Du début des années 60

Recueil de dix-sept nouvelles retraçant le Sablon des années 60. Epoque à jamais révolue mais si présente au cœur d'un enfant. Historiettes d'un monde simple et rassurant. Quotidien, partagé avec de nombreux amis, de mes premières expériences de vie: L'école St Bernard, l'église St Fiacre, le pont enjambant la Seille, le Lux, la foire de mai, la kermesse, les excursions au Luxembourg, le confessionnal, les têtards et les salamandres, les escargots et les épinoches, les joncs que je fumais dans un champ abandonné. Et vous Monsieur le Curé Chatam qui m’ impressionnait tant. Votre voix résonne pour toujours dans mon passé

Gérard Faure, né en 1953, a vécu jusqu'en 1967 rue Gabriel Pierné. Il est aujourd'hui très impliqué dans une association d'auteurs indépendants dont le but est d'encourager et d'aider chacun à laisser une trace écrite de son passage dans la vie. Dans ce livre, il laisse jaillir ses souvenirs d'enfance sans ordre ni précision horlogère mais avec tendresse et beaucoup de nostalgie.

" Histoires sablonnaises "

Résumé: Gérard Faure vécut au Sablon, quartier de Metz, jusqu’à ses treize ans. Fils de militaire, rompu aux déménagements, il n’aurait pu garder de cette période de sa vie que de vagues souvenirs, quelques images évanescentes… Le Sablon s’ancra pourtant à son cœur et à sa mémoire. A jamais vivaces, ineffaçables, les réminiscences ont perduré. Sont devenues cette terre secrète, ce sanctuaire intime où il se replie « quand la vie se fait trop difficile », un espace qu’il faut préserver et entretenir… Intervient ainsi l’écriture aérienne de ces « Historiettes sablonnaises » qui redonne corps à une enfance fichée au plus profond de soi.

Critique : Il y avait le Lux, le curé Chatam, ce clochard impressionnant, l’incontournable fête foraine… Les confessions et les inspections académiques, les sorties en groupe et la rituelle vente de timbres pour lutter contre la tuberculose… Emergeant au fil d’une écriture concise, quasiment photographique, ces souvenirs d’enfance se bousculent et se frayent un passage jusqu’à nous, font oublier l’adulte qu’est Gérard Faure pour nous présenter l’enfant qu’il était. Myriades de textes, kaléidoscope littéraire et mémoriel, les « Historiettes sablonnaises » font plus que ressusciter une enfance : ils nous en font partager l’étrange et douce nostalgie.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page