Le SablonL'histoire › Du siège de Metz à la révolution

La période révolutionnaire

Le 9 mars 1789 avait été rédigée la lettre de doléances suivante : Les habitants, tous mésoyers ou journaliers sont surchargés de tailles royales et n'ont que le travail de leurs mains pour vivre. Le ban du Sablon a une grande étendue, mais les propriétaires bourgeois et religieux en occupent la  […]

Lire la suite

Les décès accidentels

Le 27 Juillet 1719 le corps de Claude Antoine, âgé de 23 ans, né en Franche Comté, soldat au régiment de la Compagnie des Maillots, avait été trouvé noyé sur le bord de la Seille, en dessous de la Horgne. Le 11 Février 1749 Nicolas Pernet, natif de Metz, âgé de 50 ans, compagnon tisserand chez  […]

Lire la suite

Les habitants du Sablon

En février 1701 Joseph Picard, pour clore l'écurie de la maison rouge avait fait un mur de 20 pieds, qu'il s'engageait à entretenir, construit sur le mur de l'enclos des vignes de l'Abbaye Saint Arnould. En avril 1712, l'Abbaye Saint Arnould avait autorisé Nicoles Pillot à construire une maison sur  […]

Lire la suite

Les chemins

Le pont aux Arènes était cité en 1615, le 26 novembre lorsqu'un serviteur de Saint Arnould s'était noyé dans la Seille près du pont en abreuvant son cheval, puis en 1720 lorsqu'une réparation y avait été faite. En 1726 une quatrième pile avait été rajoutée au pont piétonnier, qui n'en avait que  […]

Lire la suite

Transactions diverses

L'Abbaye Saint Symphorien possédait une vigne au Clos de la Maison Rouge située au Sablon. Le 3 mars 1696, l'Abbaye Saint Symphorien avait loué par bail, à Jacques Perrin un terrain En Martinclos qui formait une hauteur à côté d'une grande pièce de terre. Jacques Perrin s'était engagé à l'aplanir en  […]

Lire la suite

Les délits dans les cultures

En octobre 1606 Claudin Prevost, fils du Maire de Cheminot et Jacob Geollier de Metz, avaient été condamnés à une amende de 100 sols messins, pour avoir pris du raisin en grande quantité dans les vignes du Sablon. En 1682 les jardiniers se plaignaient de ce que les habitants de Metz et des villages  […]

Lire la suite

Le village et ses habitants

Vers 1675 il n'y aurait eu que 3 ou 4 maisons au Sablon. La maison de Tibouly ou Tivoly qui portait le millésime de 1695, aurait été une ancienne ferme de l'Abbaye Saint Clément, devenue maison de campagne du séminaire. Le village était composé de maisons éparses, construites pour la plupart au  […]

Lire la suite

La Grange Lemercier

Par contrat du 9 février 1622 une vigne était louée au sieur de Streff, au dessous de la Grange Lemercier, Le 5 août 1678 les frères Prêcheurs avaient engagé des poursuites contre Jean Lambert de Streff, écuyer et Seigneur de la Grange Lemercier. Pendant l'absence, par cas de force majeure des  […]

Lire la suite

La Horgne

En 1572 Ermirgarde de Gournais, épouse de François de Barisay, et sa nièce Philippe Desch, héritières de Claude de Gournais, décidaient la reconstruction de la Horgne. Le Seigneur François de Barisey avait passé un marché avec les maçons, charpentiers, recouvreurs et autres, afin de reconstruire la  […]

Lire la suite

La religion et l'église Saint Privat

En 1561 l'église Saint Privat reconstruite, avait servi de lieu de réunion pour les protestants jusqu'au mois de décembre. En 1591 l'église avait cessé d'être paroisse pour devenir annexe de la cure de Magny. En 1597 les protestants s'y réunissaient à nouveau. Ils se retrouvaient également à la  […]

Lire la suite

L'abbaye Saint Arnould

Les vignes et les terres propriétés de l'abbaye Saint Arnould Le 8 août 1449 l’abbaye avait loué à Nicolas Voirin le père et Claude Voirin jardinier au Sablon, un bâtiment dite la maison forte , avec ses dépendances à l'entour, un demi-jour à la cressonnière et un jour de terre vers la Horgne. Deux  […]

Lire la suite

Après le siège de Metz

Le territoire ruiné du Sablon était devenu principalement un lieu de jardins et de vignes. A partir de 1554 les pierres de l'Abbaye Saint Clément, qui avait été démolie, avaient été réutilisées pour construire le jeu de paume ainsi que les remparts de Metz. Plus tard en 1558-1559, un salaire avait  […]

Lire la suite

Haut de page