Le SablonL'histoire › Après la révolution

L'ancienne école

Après la révolution en 1795, le Sablon était habité par seulement 26 familles. Une quinzaine d'années plus tard il y avait environ 200 habitants et 67 maisons. En 1811 la commune du Sablon pour créer une école avait loué une maison appartenant à Monsieur Georges, rentier de Metz. Celui-ci possédait  […]

Lire la suite

Exercice de la justice

- Le 25 Fructidor an XI, Claude Ismeur, mésoyer au Sablon, était curateur d'Anne Simony, sa nièce, en raison du décès de la mère de celle-ci Thérèse Ismeur, soeur de Claude. Le père d'Anne, François Simony, s'était remarié. Anne était victime de mauvais traitements de la part de sa belle-mère qui  […]

Lire la suite

Les sources du Sablon

En 1639 Saint Nicolas utilisait gratuitement l'eau de la fontaine de l'hôpital située au Sablon. En 1696, le couvent des Célestins recevait le superflu des eaux provenant de l'hôpital Saint Nicolas. Si toutefois l'hôpital utilisait pour ses besoins toute l'eau provenant de la source, il lui était  […]

Lire la suite

Les affaires communales

L'an 3 (1794) l'arpentage des biens communaux avait coûté 867 livres 10 sols. Le 15 brumaire an 4 (6 novembre 1795) Antoine Grosjean avait été élu écrivain pour toutes les écritures communales. Pour la levée des contributions avaient été nommés Dominique Lagrange et François Véry l'aîné, tous deux  […]

Lire la suite

Le conseil municipal

25 floréal an 8 (1er mai 1800) Composition du conseil municipal du Sablon Nomination par le préfet du maire et de son adjoint Maire : Dominique Métry - Adjoint : François Forfert - Conseillers : Dominique Lagrange - François Wuillaume - Jean Tribout - Charles Blaise - Pierre Loyat - Antoine Grosjean  […]

Lire la suite

Les biens après la révolution

L'an 7 (1799) le Sieur Willaume avait acheté un terrain sur lequel il devait laisser le droit de passage du sentier au Sieur Tribout. Acquisition faite, le Sieur Willaume s'était empressé de fermer le passage par la construction d'un mur. Suite à quoi il lui avait été ordonné le 2 Messidor de  […]

Lire la suite

Les larcins dans la commune du Sablon

Le 22 septembre 1791 Anne Tribout, native de Pagny les Goin était servante chez la veuve Guelte. Elle lui avait pris 12 gros écus pour les donner à sa sœur. Il avait été conseillé à la veuve Guelte de mettre sur le champ, sa servante à la porte. Le premier juillet 1793 Dominique Métry, Maire du  […]

Lire la suite

Haut de page