MetzLes rues › Autour de l'esplanade

Rue de la Garde, des voitures à chevaux au Mettis

Les pavés Déjà en décembre 1721, à l'angle du jardin de l'abbaye Saint Arnould la descente était impraticable en raison de la trop forte pente où les voituriers ne pouvant retenir leurs chevaux allaient heurter le mur du jardin du côté des écuries. Un an plus tard il était envisagé d'adoucir la  […]

Lire la suite

Inauguration du Carrosse, de la grande roue et de la place de la République

Le Carrosse de Veilhan rappelant la fuite du roi et son arrestation à Varennes avait été exposé au château de Versailles en 2009. Installé sur la place de la République à Metz, il devient l'attraction principale de la place, auparavant parking, maintenant place centrale complètement rénovée qui sera  […]

Lire la suite

Rue Serpenoise

L’actuelle rue Serpenoise était autrefois partagée en trois rues distinctes. La partie allant de la rue Ladoucette à la rue Chaplerue se nommait rue du Porte Enseigne rappelant un nom d’hôtel situé dans cette rue. De la rue Chaplerue à la Bonne Ruelle la rue portait le nom de rue de la Vieille  […]

Lire la suite

Rue des Clercs

La rue des Clercs à l’origine était formée de deux rues, l’une rue des Clercs, l’autre rue du Voué. Au moyen age ces rues communiquaient de la place Saint Jacques avec l’Esplanade. La rue du voué qui allait approximativement de la Bonne Ruelle à l’Esplanade, existait semble t-il déjà au Xème siècle.  […]

Lire la suite

Avenue Robert Schuman, anciennement avenue Serpenoise

Au 14ème et 15ème siècle la grande rue des Boulangers était située près de la porte Serpenoise. Il semblerait que la grande rue des Boulangers commençait à l’extrémité de la rue vieille boucherie, autrement dit la rue Serpenoise. C’est dans cette rue qu’habitait le boulanger Harelle, le sauveur de  […]

Lire la suite

Porte Serpenoise

Au 13ème siècle une grange, une maison étaient citées près de (sous les différentes orthographes) porte Serpenoise, Serpenoze, Sairpenoize, Serpenoize. La porte de Scarpone ou Serpenoise se serait trouvée près des fossés de la Citadelle, vis-à-vis de la porte du monastère Sainte Glossinde, vers le  […]

Lire la suite

Bonne Ruelle

Primitivement elle portait le nom de Bonne Ruelle des Fèvres ou ruelle des Serruriers ou encore ruelle des Lormiers. La rue des Fèvres se situait à l’extrémité de la rue des Clercs entre la Bonne Ruelle des Fèvres (qui communiquait avec la rue des Fèvres) et la rue de l’Esplanade. Au 13ème siècle on  […]

Lire la suite

Rue Winston Churchill

Sur l’emplacement de la rue de l’esplanade à l’entrée de la rue des clercs, en 1266 les religieux de la Trinité avaient acheté une portion de la maison du voué, s’y étaient installés et avait construit une église. Leur maison détruite lors de la construction de la citadelle, ils s’étaient installés  […]

Lire la suite

De l'Esplanade à la place de la République

La citadelle Avant sa construction, sur l’emplacement de la citadelle, se trouvaient : l’abbaye des dames de Saint Pierre, fondée avant l’an mille près de la tour d’enfer. Les religieuses avaient été relogées à la commanderie Saint Antoine, au quai des moulins. Les chevaliers du temple installés à  […]

Lire la suite

Rue Haute Pierre

L’abbaye Saint Symphorien se trouvait à l’origine près de la citadelle au lieudit Vassieux. Après la destruction de leur couvent pendant le siège de 1444, l’abbaye avait été relogée à la cour de Morimont (une grande maison) près de Saint Hilaire le petit, dans la ruelle derrière la maison de la  […]

Lire la suite

Rue Poncelet

Au début du 15ème siècle une grange était citée sur le tour de la Couchie ruelle. Il est probable que c’est lors de la reconstruction de l’hôtel abbatial qu’avait été supprimée la ruelle dite la Couchie. Une muraille neuve avait été établie sur le rempart de la citadelle depuis le jardin de la Haute  […]

Lire la suite

Rue Nexirue

L’orthographe de Nexirue a beaucoup varié entre le 13ème et le 16ème siècle. De Eccerue en passant par acquecerue, noccirue, puis nikesierue et nexirue sous des orthographes différentes. Une ancienne petite place du même nom à proximité aurait servi pour les exécutions criminelles. Il avait existé  […]

Lire la suite

Rue aux Ours

Cette rue existait déjà au 13ème siècle sous le nom de ruelle aux Ours. En 1736 elle était aussi appelée rue des Jacobins. L’église des frères prêcheurs ou Jacobins située dans la rue, avait été cédée aux bénédictins de Saint Arnould en 1552. Tout le terrain compris entre la rue pierre hardie, la  […]

Lire la suite

Rue sous Saint Arnould

Avant de prendre le nom de rue sous Saint Arnould, anciennement elle était surnommée rue devant la porte d’Anglemur et rue sous les Hauts Prêcheurs. La porte d’Anglemur était dans le prolongement de cette rue vers l’esplanade. Vers 1350 la vente du bois se faisant au poids, il était pesé en Anglemur  […]

Lire la suite

Rue de la Garde

Avant le 18ème siècle la rue se nommait rue dessous la montagne Saint Hilaire puisque l’église du même nom était construite derrière la haute pierre. Dénommée plus tard rue de la Garde en raison de la maison du guetteur qui surveillait le transport sur la Moselle. Le corps de garde à l’angle de la  […]

Lire la suite

Haut de page