(28)

Le fort Saint Privat

Ouvert pour la première fois au public, le fort situé dans l'enceinte du terrain d'aviation de Frescaty, avait été construit sur des terrains vendus par la ferme Saint Ladre en 1870. La ferme déjà citée en 1434, appartenait à la léproserie du même nom, située à l'emplacement du petit séminaire  […]

Lire la suite

Léproserie Saint Ladre

Au 12ème siècle, Saint Ladre administré par la ville de Metz, avait pour patron Saint Lazare [1], les lépreux étant dénommés ladres. En 1229 avait été institué un règlement sur les devoirs religieux, les heures de liberté, la tenue et le respect. La léproserie avec un personnel assez restreint,  […]

Lire la suite

Hôpital du petit Saint Jean en Chambre

Au 12ème siècle création d’un hôpital par les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem qui en avaient fait le siège d’une commanderie. Cet hôpital désigné sous le nom de petit Saint Jean en Chambre, s’étendant jusqu’au bord de la Moselle, était situé près de la poterne du moyen pont des morts. Les  […]

Lire la suite

TRAVAUX DU QUARTIER DE L'AMPHITHEATRE A PARTIR DU 15 JUIN 2006

Arrière de la gare Les travaux continuent, suite à la destruction des différents bâtiments arrières de la gare le tri des matériaux est en cours avec concassage et broyage des pierres, et expéditions vers les centres de recyclage. A côté du chemin d'accès à la gare, création d'une butte d'accès. Au  […]

Lire la suite

LOCALISATION DES FUTURES RUES DU NOUVEAU QUARTIER DE L'AMPHITHEATRE

Le nouveau quartier de l'amphithéâtre va générer des nouvelles rues. En voici une liste non exhaustive qui permettra une première approche. 1 prolongement de la rue de Belchamps. La rue de Belchamps va être prolongée à l'intersection de la rue Sente à My. Cette nouvelle route va traverser l'actuel  […]

Lire la suite

QUARTIER DE L'AMPHITHEATRE AU SABLON JUSQU'AU 15/06/2006

Localisation Le quartier de l'amphithéatre au Sablon s'étend du Sud de la gare de Metz jusqu'à la piscine Lothaire. Travaux antèrieurs à 2006 Une première tranche a déjà été réalisée en 2001 avec la création d'un magnifique parc à l'arrière de la piscine Lothaire : le Parc de la Seille. A l'opposé  […]

Lire la suite

Les années 2000

En 2000 la foire de mai était restée dans le quartier de l‘amphithéâtre, simplement déplacée sur le terrain de l’ancienne gare de marchandises et ceci jusqu’en 2003. Le palais des sports du boulevard Saint Symphorien ayant été détruit par le feu en 1999, un nouvel équipement était en construction  […]

Lire la suite

XX° siècle

Le trafic commençant à se développer vers 1900 dans des rues trop étroites, il était devenu nécessaire d’élargir les chemins. Lorsque les anciennes rues ont été transformées, la ville voulait percevoir des taxes. Les riverains ont contesté, disant qu’une taxe n’est redevable que lorsqu’une rue neuve  […]

Lire la suite

XIX° siècle

Au début du 19° siècle, proche de la porte Saint Thiébault se trouvait l'auberge "A mon idée". La maison était située sur la route de Magny, mais une chambre donnait sur le chemin dit de Paradis. En 1809 Jacques Théodor Moreau, jardinier à Metz, possédait un terrain en contrebas sur le  […]

Lire la suite

XVIII° siècle

En raison de travaux de fortification faits au pont aux Arènes en 1725-1726, le moulin voisin était au chômage. Une quatrième pile avait été rajoutée au pont piétonnier, qui n'en avait que trois. L'écluse avait été rehaussée pour augmenter l'inondation de la Seille. En 1728 la rue avait pris une  […]

Lire la suite

XVII° siècle

Le pont aux Arènes était cité en 1615, quand le 26 Novembre, un serviteur de Saint Arnould se noyait dans la Seille, près du pont, en abreuvant son cheval. Au XI° et XII° siècle un gué existait pour traverser la Seille. Puis au XVème près de Saint Pierre, se trouvait un pont qui comportait des  […]

Lire la suite

Le siège de Metz

Une chapelle dite de la paix et dédiée à Saint Fiacre fut édifiée en 1153 lieudit « La Folie ». [1] Détruite en 1324 elle fut reconstruite dix ans plus tard pour être à nouveau détruite en 1444 et reconstruite en 1473 puis définitivement rasée en 1552. Le mistère en fut mout aigré pour monsieur  […]

Lire la suite

Le christianisme

Selon la tradition, Clément était arrivé à Metz où il avait fondé un premier oratoire dans les ruines de l'amphithéâtre qu'il avait dédié à Saint Pierre. Ce lieu était infesté de serpents d’où son nom de Fosse aux serpents. De là était née la légende du Graouilly, un dragon noyé par Saint Clément,  […]

Lire la suite

L’Amphithéâtre

L'amphithéâtre gallo-romain situé hors de la porte saint Thiébaut, lieudit la fosse aux serpents, était d'une dimension imposante, 148 mètres sur 124. Il était l’un des plus grands de la Gaule et pouvait contenir 25.000 spectateurs. La chronique rimée de Metz rappelle cet épisode Octavien vint à  […]

Lire la suite

Historique du nouveau Quartier de l’Amphithéâtre

Ce quartier qui actuellement n’est plus qu’une friche, va prochainement être aménagé et accueillera bientôt le Centre Pompidou de Metz. Remontons le temps jusqu’à la période gallo-romaine et revoyons chronologiquement les différents aménagements qui sont à l’origine de ce quartier.

Maladrerie Saint Antoine

L’ordre des chanoines réguliers de Saint Antoine doit son origine à plusieurs gentilshommes du Dauphiné vers 1095. L’Europe fut frappée dans le même temps par le fléau appelé sidération ou feu sacré. [1] L’intercession de Saint Antoine était le seul remède connu capable d’en arrêter les effets, ce  […]

Lire la suite

Haut de page