(15)

CP 59 60

Alors là, ça fait 45 ans et la mémoire est grillée. Pourtant je me souviens de chacun. Rang du fond, de gauche à droite, Dufour je crois, jsépu, jsépu, jsépu Au milieu, Jsépu, jsépu, De bacco, le reste, jsépu, Devant, Jsépu, jsépu, moi-même Faure, jsépu, jsépu, Dietrich, jsépu, jsépu, Morineau,  […]

Lire la suite

CM1 62-63

J’espère ne pas trop me tromper dans les noms et de ne pas trop les écorcher. Pour beaucoup, j’ai le nom sur le bout de la langue, mais ma mémoire usée ne fonctionne plus très bien. Dernier rang de gauche à droite : Jsépu, Sommer, jsépu, Jochum, Thiriet, Amelot, Schmitt, Alain Second rang Jsépu,  […]

Lire la suite

Les confitures

A l’école Saint Bernard, après la dernière guerre, un instituteur, souvent coiffé d’un chapeau, arrivait toujours trop parfumé. Au fond de la classe se trouvait un placard dans lequel cet instituteur avait entreposé son flacon de parfum et une réserve de pots de confiture. Parfois caché derrière la  […]

Lire la suite

14 juillet au Sablon...

Je n'ai pas gardé un souvenir impérissables des 14 juillet. Le 13 au soir, il y avait une retraite aux flambeaux dans les rues, philharmonie en tête, nous défilions derrière en tenant chacun un flambeau. C'était un gros bâton enrobé par ce qu'il semblait être de la résine. Le lendemain, nous allions  […]

Lire la suite

Le sa(b)lon de l’auto….

Aujourd’hui, je suppose qu’au Sablon, c’est comme partout : plus une place pour se garer, des aubergines en chaleur recherchant leurs proies, des feux rouges, des priorités, des passages pour piétons protégés, des contredanses, des retraits de points. Des voitures transformées en caisson de survie,  […]

Lire la suite

Notre ciné…

Rue St Livier, se trouvait le Lux. C’était une étape dans notre formation cinématographique. On commençait par voir le cinéma de l’Abbé, dans le sous-sol de la sacristie puis on fréquentait le Lux. Après, c’était le Pax, puis le Royal, avant de finir à l’Eden, au Palace et au Rex. Le programme était  […]

Lire la suite

Le Sablon commercial...

Le commerce du Sablon était différent au début des années 60. Un autre niveau de vie et d'autres habitudes. Les petites épiceries fleurissaient. Le Sanal, rue Lothaire. Monsieur Adnet nous attendais dans son épicerie, blouse bleue, crayon sur l'oreille et un petit bloc à la main. Nous rentrions avec  […]

Lire la suite

La tour prends garde....

Je me souviens de la construction[1] de la tour rue Gabriel Pierné. Nous sommes au début des années 60. Devant notre immeuble, les 12 et 14, se trouvaient des champs exploités par des jardiniers. Ils plantaient des carottes et nous allions de temps en temps en manger quelques unes. Puis une rumeur  […]

Lire la suite

Haut de page